Accueil      Rapport imprimable      English

NOUS SOMMES
UN CHEF DE FILE
DE L’INNOVATION

L’innovation a toujours été un aspect important de notre travail. Nous encourageons la recherche novatrice et la dissémination de pratiques potentiellement normatives tant à l’échelle de notre organisation qu’au sein de la communauté mondiale des soins de santé. Au cours de la dernière année, nos chercheurs ont publié plus de 250 articles dans des revues influentes à comité de lecture ainsi que 23 rapports techniques portant sur l’amélioration des produits et des processus.

Le centre d’innovation de la Société canadienne du sang concentre ses efforts dans trois domaines particuliers : la recherche dans le domaine de la médecine transfusionnelle et de la greffe, l’élaboration de produits et de processus et la mobilisation des connaissances. Parmi les réalisations de la dernière année, on compte l’amélioration de la collaboration pour ce qui est de l’utilisation des produits sanguins et la participation aux essais cliniques de nouvelles méthodes de réduction des agents pathogènes. Dans toutes nos activités d’innovation, nous visons un seul objectif fondamental : offrir rapidement aux patients les produits et services dont ils ont besoin.

POINT DE MIRE
POINT DE MIRE :
ÉVOLUTION DE LA POLITIQUE RELATIVE
AUX HOMMES AYANT
EU DES RAPPORTS
SEXUELS AVEC D’AUTRES HOMMES

En juillet 2013, après avoir reçu l’approbation officielle de Santé Canada, l’organisme qui réglemente nos activités, la Société canadienne du sang a révisé le critère d’admissibilité des hommes qui ont eu des rapports sexuels avec d’autres hommes (HSH). La période d’exclusion, qui était auparavant illimitée, est passée à cinq ans suivant le dernier rapport sexuel avec un autre homme. Ce changement est le premier d’une série de changements graduels à venir.

Au cours de la dernière année, nous avons mené des consultations auprès de membres de la communauté lesbienne, gaie, bisexuelle, transgenre et bispirituelle (LGBTB), mettant l’accent sur les activités de la Fierté gaie à Toronto, à London et à Vancouver. Par l’intermédiaire de kiosques d’information et d’activités spéciales, comme des collectes arc-en-ciel, à Vancouver, et des collectes « pour les alliés » (collectes dans le cadre desquelles les personnes non admissibles au don de sang amènent des amis qui donnent du sang en leur nom), nous avons recueilli de précieux renseignements. De plus, ces activités ont contribué à approfondir la compréhension, les connaissances et la confiance de part et d’autre.

À l’automne 2014, nous avons mené un sondage afin de mesurer l’incidence de la nouvelle politique sur les intervenants de la collectivité, les donneurs actifs et le grand public. Nous avons constaté que la majorité des répondants avaient une opinion favorable concernant la politique d’exclusion de cinq ans des HSH. De plus, le fait que le taux de VIH n’ait pas augmenté au cours de la première année suppose que le niveau de sécurité est resté stable. Nous participons actuellement à des discussions, au Canada et ailleurs dans le monde, au sujet d’autres changements possibles en matière d’admissibilité. Comme toujours, nous avançons étape par étape — la sécurité demeurant notre priorité — en veillant à ce que la politique ne soit pas plus restrictive que nécessaire.

Dre Yulia Lin

La Dre Yulia Lin, du Centre Sunnybrook des sciences de la santé, a fait sa résidence en médecine transfusionnelle avec l’appui du programme de financement de la Société canadienne du sang. À l’instar de nombreux anciens du programme, la Dre Lin figure aujourd’hui parmi les leaders du domaine et travaille à promouvoir des pratiques transfusionnelles sûres et efficaces à la grandeur du pays.