Accueil      Rapport imprimable       English

TOUT
COMMENCE
PAR LES
DONNEURS

Chaque contribution de la Société canadienne du sang aux différentes organisations de soins de santé au Canada dépend ultimement de la générosité de centaines de milliers de Canadiens qui, chaque année, offrent du temps, de l’énergie, des ressources financières et une partie d’eux-mêmes pour améliorer la vie d’autres personnes. Qu’il s’agisse de donneurs de sang total, de plasma et de plaquettes, de nouvelles mères qui donnent le sang du cordon ombilical de leur bébé, de donneurs potentiels de cellules souches et d’organes qui s’inscrivent à un registre de transplantation, de donateurs qui aident à financer nos travaux pour le bien de Canadiens malades, toutes ces personnes contribuent de façon essentielle à notre succès. Notre rôle est de créer des liens entre les personnes qui désirent aider et celles qui ont besoin de leur aide.

Au cours des deux dernières années, dans le cadre de notre réorganisation visant à mettre en oeuvre un modèle de fonctionnement intégré, nous avons placé les relations avec les donneurs au cœur des processus par lesquels nous offrons nos produits et services. En adoptant cette approche plus stratégique et plus systématique, nous avons mis l’accent sur deux stratégies : apprendre à mieux connaître les donneurs et établir les bonnes connexions pour les joindre.

POINT DE MIRE :  LE PARADOXE DE LA DEMANDE
POINT DE MIRE :  
LE PARADOXE DE LA DEMANDE

Au cours des dernières années, nous avons observé une légère diminution mais constante de l’utilisation de concentrés érythrocytaires. Cette baisse est attribuable à l’adoption de modes d’utilisation et de conservation du sang plus efficaces et au perfectionnement des procédures médicales. En 2014-2015, la demande a encore diminué de 3,8 %. Les fournisseurs de sang du monde entier sont confrontés à ce phénomène, mais au Canada, l’effet est moins prononcé que dans d’autres pays développés. Grâce à l’amélioration de la qualité des soins, nous n’avons plus besoin de recueillir autant d’unités de sang car les patients requièrent moins de transfusions.

Paradoxalement, même si le sang est mieux utilisé et si les commandes des hôpitaux diminuent légèrement, nous avons du mal à maintenir les réserves de sang total à un niveau optimal, car le nombre de dons a aussi diminué. À un certain moment au cours de la dernière année, nous avons lancé un appel à tous les Canadiens pour recueillir des dons. Nous avons dû redoubler d’efforts pour motiver nos donneurs réguliers et recruter de nouveaux donneurs afin de remplacer ceux que nous avons perdus par attrition.

Bien des raisons peuvent expliquer le problème de la diminution du nombre de dons de sang, mais ce qui est certain c’est que le renforcement de l’engagement des donneurs actuels et potentiels est un élément essentiel de la solution. L’utilisation des médias sociaux, des canaux mobiles et d’autres tactiques de recrutement nous aidera à communiquer avec les donneurs de la façon qu’ils préfèrent, ce qui améliorera l’expérience globale du don.

Stella, Arthur et Chris Chan

Quinze ans après la guérison de leurs fils, Arthur, d’un cancer du sang infantile, Stella et Chris Chan continuent d’aider leur communauté et d’encourager les gens à contribuer au système d’approvisionnement en sang, qui a permis de sauver leur fils. Donneur régulier, Chris utilise aussi les réseaux sociaux pour promouvoir le don de sang.